6 mars 2011

leçons du silence





Il m'a dit qu'il ferait jour encore longtemps
il voulait marcher, les routes & les voitures sont ennuyeuses






Il y avait de l'autre côté une terre inconnue









la maison vide

n'était pas une maison







Combien de géants
couchés sous les feuilles
endormis pour toujours ?






combien de géants
couchés sous les feuilles
endormis pour l'hiver ?






Elle fait le poids de la terre
la nouvelle saison & le chant léger des oiseaux
quand elle marche






la vie & la mort n'empêchent pas de vivre

quand







sur un lit fait de feuilles mortes
s'enroulent silencieux leurs mots amoureux






La peur courut plus vite qu'eux

ils sont allés sur l'autre chemin

& j'attends le temps qui passe







l'immobile a bougé

bientôt la poussière donnera des fleurs







"Défense d'oublier"

quand j' écrirai d'autres libertés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire