20 juil. 2011

silences & dire





comme la pluie s'appuie
à la vitre & gondole l'image
dans le bruit crissant du gravier l'oeil
sous les pas devine encore

avec l'index
on dit écraser une larme


comme la pluie la nuit
n'a pas fini le vent poussé par les nuages
laisse aux feuilles
longtemps d'écritures l'automne cesse

pour les branches & nos mains & nos rides
on dit prendre son temps


enfin la pluie s'ennuie
de pleuvoir une odeur fraîche
d'horizon ou d'enfance
remonte du sommeil

bientôt un autre jour
on se dit au revoir



Aucun commentaire:

Publier un commentaire